COMPOST : l’option silo maison

Le programme « compost tranquille » consiste à suivre le processus enseigné par la nature, particulièrement visible en forêt où il suffit de remuer la couche de feuilles mortes pour observer leur transformation en humus nutritif : au contact du sol, elles sont bientôt digérées par une foultitude d’êtres vivants visibles et invisibles. Le jardinier cherche bien sûr à accélérer la cadence. Toutefois, la récolte d’un bio compost bien nourrissant, ne se conjugue pas au présent immédiat. Un compost commencé en septembre, sera mûr en mars-avril. Pile pour les semis et plantations.

Mais d’abord, on arrête d’acheter n’importe quoi. Un silo à compost est non seulement superflu, mais en compliquant l’affaire il s’avère décourageant. Et ça c’est dommage, car franchement, récolter du super compost maison n’est pas sorcier

LE SILO enclos

composts-brouette-pbeucher-

Le secret du compost qui démarre cash, c’est son épaisseur: 70-80 cm à l’état brut (entendez le tas de déchets empilés). Pour la largeur, tout dépend du nombre d’habitants fabriquant du recyclable. Par exemple pour un célibataire travaillant à l’extérieur, 50 cm c’est assez.  Pour deux: 70 cm de large c’est bien. Pour un couple à la maison : 1m de côté.

Avantages du silo enclos: il permet de moduler sa taille en fonction du volume de déchets à recycler et il est quasi gratuit:  6  piquets de 1.50 m en chataîgnier (pour encadrer 2 cases, l’idéal) et du grillage plastifié (l’affreux en losanges, pas cher), font un  silo commode et pas cher. A l’avant, le grillage est tendu, ici sur des lattes à ardoises formant treillage (c’est plus joli et plus solide qu’un bout de grillage juste tendu sur une latte).

LE SILO « couche « chaude ou tiède

compost-transfertpbeucher--La « couche », c’était un montage paille et fumier de 50 cm de haut pratiqué par nos ancêtres maraîchers pour réussir et hâter toutes leurs cultures, semis et boutures comprises. En voici une version simplifiée pour transformer tous les déchets de la cuisine et du jardin en super terreau:

Le long d’un mur, on aménage deux cases avec des planches enserrées dans des piquets sur 1 m de haut. Là aussi, leur taille peut varier selon le volume de déchets à recycler. L’avant est lui aussi en planchettes enserrées dans des piquets, et de la largeur de chaque case.

2cultiver--sur-compost-pbeuAvantages: ce compost abrité par la paroi se fabrique d’autant plus vite si l’on cultive dessus.  Quand la case numéro un est en pleine, on la tapisse de carton,

Pour cultiver direct sur ce compost en fabrication:

cultiver-sur-compos-pbeuche

On place un coffre de 20 cm de haut.

Puis, on couvre le carton d’une couche de 15 cm de terre fine.  Sur ce fond tiède (ça se transforme en compost donc ça chauffe là-dessous) tous les semis, les boutures réussissent. Mieux, les laitues par exemple gagnent 15 jours de précocité dans ce milieu abrité et tiède.

En prime : les arrosages nécessaires au démarrage des semis et des boutures  accélèrent le processus du compostage.

Une case remplie en septembre est garantie mûre à point en mars prochain.

Résultat: vous avez réinventé la permaculture version sans courbatures.

La semaine prochaine, le compost version paresseux:  fabrication.

Publicités

3 réflexions sur “ COMPOST : l’option silo maison ”

  1. Bonjour madame Beucher

    Vos chroniques des weekends à la radio me manquent,mais heureuse que le blog continue Je vous suis avec autant de plaisir Danielle

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s