LA PERMACULTURE SANS COURBATURES 4: Préparatifs, on change tout!

De février à avril, c’est la saison idéale pour convertir un terrain à la permaculture version relax. C’est à dire: un maximum d’effet pour un minimum d’effort. Un maximum de vie, dans un minimum d’espace. Un maximum de durée (ça s’équilibre, ça vit sa vie), pour un minimum de boulot.

1 Démarrer à zéro

Si le sol est envahi d’herbes vivaces et tenaces comme le liseron, l’ortie, le chiendent, l’oseille, la phase ameublissement par bêchage et désherbage est difficile à éviter. Si vous avez des poules, invitez-les à se gaver de chenilles, car c’est aussi la période où l’on trouve quantité de larves de hannetons, de tipules, de vers fil de fer endormis juste sous la surface du sol. Très riches en protéines, ces compléments alimentaires dopent la ponte et vous aurez votre oeuf du jour tous les jours en remerciement.

poules-au-potager09pbeucherLes mottes d’herbe sont jetées dans la brouette sitôt arrachées. Les poules s’occupent des finitions: affiner le guéret, boulotter les insectes.

2 Que faire des pierres?

A priori les pierres n’empêchent pas les plantes de pousser, et si le sol est argileux, elles contribuent à le drainer. Mais les carottes, panais ou autres légumes racines, deviennent fourchus, donc malingres, dans un sol pierreux. Et dès qu’on abandonne la grelinette pour une fourche aux dents plus étroites, les pierres se coincent dedans, et là, c’est franchement galère. Donc, ici, j’ai choisi de jeter toutes les pierres dans un sillon de 10 cm de côté, en bord de plate-bande, et en guise de soubassement à une poutre servant à séparer la plate-bande de l’allée. A priori c’était une bonne idée, le bois pourrit moins vite grâce aux pierres l’isolant de l’humidité. En réalité, ce fut une autre affaire!

3 Encadrer les plates-bandes nécessaire ou fastidieux?

Pour simplifier l’entretien des allées, on y laisse l’herbe déjà présente et on la tond. Premier conseil: prévoir sa largeur en fonction de celle d’une tondeuse ordinaire, soit 80 cm correspondant à deux passages se chevauchant au centre pour un effet moquette impec. Si comme ici le bois encadrant les cultures se trouve plus haut que l’allée, l’herbe en profite pour s’encastrer solidement dans cet espace où elle poussera tranquille.

Deuxième conseil : oui au cadre, mais à condition:  1 de le choisir plat, 2, de le poser pile au même niveau que l’allée. Dans ce cas, on fait rouler la tondeuse sur le cadre, et on obtient un effet magique immédiat ! Car dès que les bords de l’allée sont rasés net le plus pagailleux des jardins devient magnifique. Et, naturellement les tontes de gazon servent aussitôt à pailler les cultures, tapisser les sentiers ou les buttes.

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “ LA PERMACULTURE SANS COURBATURES 4: Préparatifs, on change tout! ”

  1. Ça représente pas mal de boulot, mais les conseils sont avisés ! Mon petit jardin de ville est aussi rempli de pierres… Je ne m’attaque à creuser qu’après les pluies ! Les pierres que je trouve sont jetées (difficile aussi!) en vous lisant je songe à les réutiliser pour faire des bordures recup ! Merci

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s