ELOGE DU CHRYSANTHEME

copper,-rosetta,-marietta,- de gauche à droite: N°62, Rosetta, Clara Curtis, Copper, Rosetta, de la pépinière Delabroye, la plus belle collection française. Portes ouvertes samedi 7 novembre de 14 à 18h (on peut s’y rendre par le train).

Les chrysanthèmes sont fleurs vivaces et tenaces de vieux jardin.  On les troque à tout va en ce moment, on les achète par énormes potées à 3€, pour les lâcher au jardin, car une fois affranchis du booster nanifiant qui les rabaisse en bouquet de cimetière, ils fleurissent par brassées immenses et merveilleuses du début d’octobre aux premières gelées mordantes, dans les coloris les plus insensés embaumant le camphre.

chrys-marietta-&-emmanuelleLe chrysanthème rose vif: Emmanuelle, 1mètre cube en 3 ans. Démarrage en rose enragé, épanouissement en gros pompon à coeur doré, évanouissement en blanc frangé de rose tendre un mois et demi plus tard. Création François Guellier La Bordé, 41800 Troo. Tél.:02 54 72 51 91.

Le chrysanthème rose clair: Rosetta, 1.50 m de large, 80 cm de haut, de la pépinière Delabroye à Hantay (59). Cette pépinière en présente la plus riche collection. Portes ouvertes samedi 7 novembre l’après-midi (on peut s’y rendre par le train). Le clos d’Armoise à Theix (Morbihan), propose aussi une douzaine de variétés de chrysanthèmes de jardin.
  chrysantheme-flamme-et-fran
Flamme,une opulente création de François Guellier. Flamme fleurit de la Toussaint jusqu’aux grosses gelées.
Taille: 1 mètre cube et davantage si affinités.
passion,-création-françois-Passion, une création François Guellier. 0.80m en gros bouquet assez droit, magnifique avec les artichauts.
Floraison mi-octobre aux gelées.
Adoré des abeilles.
chrisantheme-blanc-bridal-cChrysanthème White Tower, pépinière Antoine Breuvart, Ramecourt, 62.
D’abord crème et raide, puis blanc de neige, souple et flou, fanant en rose. De la mi-octobre aux grosses gelées.
1.20m de large, 50 cm de haut.
VIVE LE CHRYSANTHEME GRATUIT!
En ce moment on trouve beaucoup de chrysanthèmes en fleur dans les trocs. La semaine dernière à Couture sur Loire (41) j’ai récupéré un pompon blanc de neige apporté par une soeur de marotte de la région de Saumur qui le tient de son papa. Sa fleur pelucheuse en petits globes parfaits évoque les anciennes encres de Chine, pays d’origine du chrysanthème.
Une autre amie de marotte des Deux-Sèvres m’a donné un trio flamboyant de chrysanthèmes récupérés dans la poubelle du cimetière l’an dernier.
Les amateurs de chrysanthèmes font tous la poubelle du cimetière dès que les gelées envoient les potées de la Toussaint à la casse. Je vous invite aussi à regarder de près les potées à 3 ou 5€ des supermarchés, il y en a de fort jolies. Car, une fois lâchés au jardin, nos chrysanthèmes s’affranchissent du booster nanifiant qui les transforme en tartes de pompons pour fleurir par brassées élancées.
ATTENTION AUX LIMACES ET A LA GROSSE SOIF EN ETE
D’après Thierry Denis, pépiniériste à Larochemillay (58), cultivateur de l’adorable et fragile Jules La Graveur, un pompon roux gros comme l’ongle et de Mei_ko, un pompon rose compact et super vivace,  il faut faire gaffe aux limaces. Elles dévorent souvent les talles entre hiver et printemps, quand le jardinier a la tête ailleurs.
On évite ce pépin en intercalant des verres de bière pleins entre les souches pour noyer les vilaines dans l’ivresse.
Autre point délicat, l’arrosage en été. Si passé un an ils se débrouillent tout seul, les gamins encore fluets veulent de l’arrosage et beaucoup, de juin à septembre. Ma solution: j’installe les divisions de souches- un seul brin raciné, ou mieux, une touffette grosse comme le poing- dans des pots en terre cuite remplis de terre allégée d’un tiers de sable et enterrés dans un coin ensoleillé du potager jusqu’à 5 cm du bord.
Pour diminuer cette grosse soif, je vous recommande de les pailler à la fougère qui est à la fois jolie et poreuse. Mais gare aux limaces, entretenez les verres de bière pleins entre les pots, car contrairement à un bobard répandu, les limaces adorent la fougère.
Passé ce stade juvénile, le chrysanthèmes sont fleurs sans histoires. En 3 ans ils deviennent souvent tellement énormes qu’on en redonne à gogo à tous les passants qui s’étonnent de tant d’opulence, c’est la raison pour laquelle on en trouve tant dans les trocs.
Ce qu’ils préfèrent, c’est la bonne terre à blé, un peu argileuse, et bien riche.  Bonne chance avec les chrysanthèmes.
La semaine prochaine: PERMACULTURE SANS COURBATURES épisode 3.
Patricia
Publicités

COMPOST VERSION PARESSEUX

compost1-ingredients-pbeuchCOMPOSTER QUOI?

  • Tous les déchets de cuisine, sauf les os et les coquillages (à brûler en fin de barbecue pour les réduire en cendres et les incorporer au compost).
  • Les crottes de poule
  •  Les mottes d’herbe, les fleurs fanées,  les branchages – sauf de conifère.

compost-1sans-silo--brancheInutile de broyer les branchages, une galère!

Empilés à même le sol ils forment une super base pour le tas de compost qui a besoin d’air pour démarrer. Ils suscitent aussi l’apparition de bactéries, champignons et animalcules s’attaquant au ligneux qui enrichissent le mélange.

compost2tomates-maladespbeuNE PAS COMPOSTER : 

  • Les herbes vivaces (boutons d’or, oseille, liseron…), les jeter plutôt dans un seau d’eau et laisser macérer 15 jours. Le contenu du seau servira d’arrosage dopant pour les autres déchets empilés.
  • Les fruits et plantes malades, sauf si on est sûr que le compost va chauffer, chose qui en général n’arrive pas chez les composteurs paresseux! Mieux vaut eux aussi les jeter au barbecue pour les réduire en cendres.

COMPOSTER AVEC MODERATION

  • Les cendres: surtout si le sol du jardin est calcaire, Les saupoudrer à raison de 3 boîtes à conserve/m² sur les branchages à la base du tas ou sur une couche de déchets épaisse de 20 cm. Pour info, les cendres sont excellentes au pied des arbres et arbustes fruitiers.
  • Les crottes de poule: à saupoudrer, comme les cendres (elles sont super riches en azote et en calcaire).
  • Le gazon: sauf à l’automne, où la dernière tonte le mélange aux feuilles mortes en mélange idéal sec/mouillé, il est bien plus utile en paillage épais, partout dans le jardin. Dans le compost il pourrit en amas gluant répugnant et requiert un vrai savoir faire comme agent chauffant du tas.

LE MELANGE QUI DEMARRE CASHcompost-3-arrosage--pbeuche

Un équilibre entre sec et humide.

Le sec: fleurs sèches, feuilles mortes, foin (sans graines!), paille, fougère sèche, crottes de poule, cendres.

L’humide: déchets de cuisine, mottes d’herbe, fruits,

Si le mélange est trop sec, arroser. Copieusement, jusqu’à ce que les éléments soient juteux. Ou le laisser exposé aux grosses pluies…

Plus les éléments sont hachés et mélangés, plus le mélange démarre cash, chauffant dans les 8-10 jours dès qu’il atteint 50 cm d’épaisseur.

compost5-couvertfougere-pbeImportant, il faut toujours couvrir le tas. Avec des branchages, de la fougère, une bâche…Mais couvrir après chaque apport. La couverture évite le lessivage des éléments fertiles et favorise l’apparition des agents composteurs.

Ils sont nombreux, invisibles pour la plupart, pas jolis pour la plupart des visibles!

compost3-&habitts-compostCrapaud, orvet, escargot, limaces grises et oranges, larve de hanneton (avec pattes), de cétoine (sans pattes), de ver luisant, de coccinelle…

à savoir:

Plus le tas est épais,  et volumineux (1 m de côté, c’est la taille idéale), plus ça chauffe et se transforme en compost idéal. Mieux vaut un tas étroit et épais que large et pas épais. Transformation en compost, sans autre manipulation: 6-7 mois pour les piles d’automne, 3-4 mois pour celles de printemps.

Pour la méthode en détail, avec vidéos : Faire son compost, la méthode paresseux aux éditions Ulmer.

COMPOST : l’option silo maison

Le programme « compost tranquille » consiste à suivre le processus enseigné par la nature, particulièrement visible en forêt où il suffit de remuer la couche de feuilles mortes pour observer leur transformation en humus nutritif : au contact du sol, elles sont bientôt digérées par une foultitude d’êtres vivants visibles et invisibles. Le jardinier cherche bien sûr à accélérer la cadence. Toutefois, la récolte d’un bio compost bien nourrissant, ne se conjugue pas au présent immédiat. Un compost commencé en septembre, sera mûr en mars-avril. Pile pour les semis et plantations.

Mais d’abord, on arrête d’acheter n’importe quoi. Un silo à compost est non seulement superflu, mais en compliquant l’affaire il s’avère décourageant. Et ça c’est dommage, car franchement, récolter du super compost maison n’est pas sorcier

LE SILO enclos

composts-brouette-pbeucher-

Le secret du compost qui démarre cash, c’est son épaisseur: 70-80 cm à l’état brut (entendez le tas de déchets empilés). Pour la largeur, tout dépend du nombre d’habitants fabriquant du recyclable. Par exemple pour un célibataire travaillant à l’extérieur, 50 cm c’est assez.  Pour deux: 70 cm de large c’est bien. Pour un couple à la maison : 1m de côté.

Avantages du silo enclos: il permet de moduler sa taille en fonction du volume de déchets à recycler et il est quasi gratuit:  6  piquets de 1.50 m en chataîgnier (pour encadrer 2 cases, l’idéal) et du grillage plastifié (l’affreux en losanges, pas cher), font un  silo commode et pas cher. A l’avant, le grillage est tendu, ici sur des lattes à ardoises formant treillage (c’est plus joli et plus solide qu’un bout de grillage juste tendu sur une latte).

LE SILO « couche « chaude ou tiède

compost-transfertpbeucher--La « couche », c’était un montage paille et fumier de 50 cm de haut pratiqué par nos ancêtres maraîchers pour réussir et hâter toutes leurs cultures, semis et boutures comprises. En voici une version simplifiée pour transformer tous les déchets de la cuisine et du jardin en super terreau:

Le long d’un mur, on aménage deux cases avec des planches enserrées dans des piquets sur 1 m de haut. Là aussi, leur taille peut varier selon le volume de déchets à recycler. L’avant est lui aussi en planchettes enserrées dans des piquets, et de la largeur de chaque case.

2cultiver--sur-compost-pbeuAvantages: ce compost abrité par la paroi se fabrique d’autant plus vite si l’on cultive dessus.  Quand la case numéro un est en pleine, on la tapisse de carton,

Pour cultiver direct sur ce compost en fabrication:

cultiver-sur-compos-pbeuche

On place un coffre de 20 cm de haut.

Puis, on couvre le carton d’une couche de 15 cm de terre fine.  Sur ce fond tiède (ça se transforme en compost donc ça chauffe là-dessous) tous les semis, les boutures réussissent. Mieux, les laitues par exemple gagnent 15 jours de précocité dans ce milieu abrité et tiède.

En prime : les arrosages nécessaires au démarrage des semis et des boutures  accélèrent le processus du compostage.

Une case remplie en septembre est garantie mûre à point en mars prochain.

Résultat: vous avez réinventé la permaculture version sans courbatures.

La semaine prochaine, le compost version paresseux:  fabrication.

TOMATES SECHES, régal du jardinier

Patricia Beucher sur RTL, pas là, mais pas loin. Bienvenue donc sur ce blog pour une rentrée sous le signe de ce privilège : savourer des tomates sèches, version jardin.

géante-de-berao-pbeucher-(7

La Géante de Berao, est la meilleure des tomates à sécher. Crue, elle est médiocre, séchée, elle est fruitée, moelleuse, super savoureuse. Meilleure que la San Marzano, fade et souvent peu généreuse. Meilleure que la Prince Borghese, menue et pleine de graines. Meilleure que la Roma, que l’on peut utiliser faute de mieux. Mûre à point bien entendu. Les autres tomates, grosses ou petites ne conviennent pas car elles sont trop juteuses, et le séchage les rend souvent acides.

On dit que la Berao peut atteindre 3-4 m en serre. En plein air, elle se contente d’1.80m et de 15 à 20 belles grappes. Et bonne nouvelle pour les inquiets: elle est plutôt résistante aux maladies. Il arrive même qu’elle se ressème spontanément et magnifiquement. J’en emporterai de la graine samedi 5 septembre à la Folie des Plantes, parc du Grand Blottereau à Nantes. Avis aux visiteurs du stand Nous on sème!

LA RECETTE

tomates-sechant-en-chaise-lIl vous faut :

  • un plateau en inox
  • une grille de la même taille
  • une vitre de la même taille
  • deux tasseaux de 5 cm
  • une chaise
  • des tomates de Berao bien mûres.

tomates-seches-grille-1-pb1 On vide les tomates coupées en deux avec une petite cuiller. Puis on les place sur la grille posée sur le plateau, le côté bombé côté soleil.

tomates-seches-grille,-vitr2 On pose la vitre sur les tasseaux, et le tout, sur une chaise en plein soleil. Le soir venu, les tomates rentrent à la maison.

tomates-seches-3-pbeucher-m3 Le lendemain, on retourne les tomates, on les sale légèrement, on remet la vitre. Quand elles ont cet aspect, elles sont à point. En Val de Loire, deux journées au soleil suffisent.

Le temps se couvre, les tomates sont à moitié sèches? Soit vous finissez de les sécher au four thermostat 2; soit vous poursuivez la recette jusqu’au bout et les dégustez dans la semaine. Au choix!

tomates-sechees-4--l'huilep4 Pour qu’elles restent bien moelleuses, reste à les immerger dans de l’huile d’olive. Avec une branchette de thym, une gousse d’ail pour un bocal de 300g.

Attention: –  il faut bien chasser toutes les bulles d’air avec une fourchette

– l’huile doit couvrir les tomates sur 1 cm, et ne pas complètement remplir le bocal: il doit rester un petit vide sous le couvercle (sinon le mélange fermente, se dilate et fuit).

Rangés dans un placard, à température ambiante de 15°C, ces bocaux se conservent un an…Si aucun gourmet ne les découvre avant!

La semaine prochaine: LE COMPOST METHODE PARESSEUX;

PONES : poteries de jardin, poteries-bassins, poteries-réserves

Pones-Jamet-modèlesvariés-pPônes de la poterie Jamet,(22 rue Valentin-Guilbault, Véniers, 86200 Loudun; tél.0549 98 1125). Les grandes (200-250l) servaient à la lessive de l’Anjou aux Charentes. Les petites (50l) au stockage des légumes. Comme elles sont faciles à raccorder à un tuyau, voilà de magnifiques réservoirs d’eau de pluie, pas plus chers que les horreurs en plastique, et infiniment plus beaux et solides.

pones-charentaises-fabricatIl faut une semaine de travail à Isabelle Jamet pour réaliser ce modèle charentais d’environ 250l (430 €).  Elle tourne ces pièces imposantes à la corde, mais en lisse l’intérieur avec un tel soin que l’on peut envisager de les utiliser comme baignoire. Se baigner à l’eau de pluie attiédie par le soleil, gentiment gratté par la terre cuite, vous rend un jardinier tout doux, soyeux même. Et assurément joyeux!

Garnies de sable ou de feuilles de noyer bien sèches à l’automne, les petites (environ 100€) servent de réserve de carottes, navets, et autres radis noirs stockés par les jardiniers prévoyants. Ou de réfrigérateur dans les cabanes de jardin sans électricité. L’épaisseur des parois (4-5 cm) est un parfait climatiseur naturel, et la terre cuite brute laisse respirer son contenu. Reste à trouver le couvercle idoine! pones-charentaisespbeucher-On peut aussi les utiliser pour rempoter les citronniers, bien que la maison Jamet produise aussi le pot à citronnier réglementaire dans l’ouest avec petites oreilles solides « en bobines » à un tarif plus modeste que les mauvaises poteries importées par les jardineries…qui claquent de peur à la première averse un peu frisquette, avant le citronnier!

pones-poterie-sampigny2015pLa poterie Fresnais de Sampigny les Marenges (71), spécialiste de la terre vernissée de premier choix, a un choix de pônes Jamet et de vases de jardin solides, originaux et de fabrication artisanale. (Le Moulin sur Perlay, direction Paris-l’hopital 71150 Sampigny Les Maranges Tél: 03 85 91 12 99). Les pônes résistent magnifiquement au gel. à Rouen, Héloïse Bariol travaille dans un autre style, contemporain, à son idée, sur des formes et des émaux qui évoquent Jean-Nicolas Gérard dont elle partage le goût pour les poteries solides.  75A rue verte, tél 06 77 801826

CAMOMILLE, JULIENNE, PAVOT : fleurs de paresseux à gogo

grandecamomille-double-pbeuDéfiant la grande herbe, la grande camomille lance ses petits pompons en grandes brassées camphrées (80 cm) durant tout le mois de juin, puis à nouveau en septembre si l’on coupe ses fleurs fanées. On peut en laisser un bouquet monter en graine pour la disséminer partout dans le jardin, mais il faudra sûrement faire un peu de tri, car elle a tendance à redevenir simple.

C’est une vivace à petite longévité, 2-3 ans, mais elle laisse derrière elle une abondante descendance. On la trouve rarement en pépinière. Le Clos d’Armoise, Moustoir Lohro, 56450 Theix, , tél. : 02 97 43 62 55 en vend.

Vous la trouverez surtout dans les trocs et en demandant à ses heureux propriétaires qui en donnent volontiers.

tanacetum-niveum-pbeucher--Sa cousine, Tanacetum niveum, la camomille a feuillage gris est rare, mais encore plus jolie. Ses fleurs sont particulièrement légères. Il y en a à la pépinière Les Fleurs de Marie,La rivière, 38840 st Lattier, tél.: 06 88 06 44 46). Elle semble fleurir plus longtemps que la grande camomille, mais il faut voir à l’usage (c’est notre premier printemps ensemble!).

On trouve la julienne des dames en pépinière assez souvent sous le nom d’Hesperis matronalis.

julienne-des-jardins-(2)La blanche est magnifique, en revanche la mauve est assez craignos! Elle aussi se ressème indéfiniment et fidèlement, fleurissant les coins les plus ombreux durant 3-4 printemps de suite. Elle embaume la giroflée, une cousine (famille Crucifère) d’ailleurs.

Le pavot des jardins, lui, est annuel. Mais une fois monté en graine, ses urnes en forme de poivrière disséminent partout des milliers de graines (d’ailleurs savoureuses, saupoudrées sur du pain ou des pâtisseries). Les fleurs doubles seront sans doute minoritaires, mais même les simples sont adorables. pavot-double-rose-pbeucher-

Toutes ces fleurs sont à semer d’une main légère dans un coin de terre plus ou moins ameubli. Julienne et camomilles sont à transplanter à l’automne, le pavot à semer direct en place (c’est son seul caprice, il déteste les transplantations). Semis jusqu’en septembre, floraisons au printemps prochain. Et pour des années.

PURIN D ORTIE, CONSOUDE ET AUTRES EXTRAITS VEGETAUX

Pour fabriquer un biostimulant efficace, voici la recette de Jean-François Lyphout, extraite de son livre-vidéo Purin d’ortie et extraits végétaux paru le 4 juin aux éditions Ulmer. (7.90€). Voici le lien pour visionner la fabrication de biostimulants maison efficaces

Militant des biostimulants et fabricant d’extraits qu’il teste avec des professionnels, il a mis au point plusieurs recettes efficaces, dont un pur jus de consoude non seulement capable de prévenir le mildiou, furieux avec les tomates, mais de le guérir. Une bonne nouvelle que nous avons nous-même vérifiée l’an dernier, pour la 3e  année noire consécutive pour le cultivateur de tomates. Les plus résistantes (Coeur de boeuf, Géante de Berao, Rose de Berne ont guéri grâce à une toilette de tout ce qui était endommagé suivie de  3 pulvérisations de 10% de jus pur de consoude espacées de 3 jours. Le jardinier avait négligé de les pulvériser avant. Arrosées avec 5% d’extrait d’ortie et autant de consoude tous les 15 jours, elles auraient sans doute échappé au malheur. Jean-François qui préfère les mélanges, préfère pulvériser son « mélange à trois »: 10% de jus pur de consoude+45% d’extrait de prêle+45% d’extrait d’ortie dilués à 5% dans le pulvérisateur, tous les 15 jours en préventif. En curatif, la dose monte à  30% et la pulvérisation est à répéter tous les 3 jours.

extrait-d'ortie-stade-filtr La recette de base des extraits à froid: 1kg de plantes fraîches hachées pour 10l d’eau de pluie, ou de source. Remuer tous les 2 jours, et dès que le mélange mousse, filtrer et ranger au frais dans des bidons fermés, et étiquetés.

Ainsi, les biostimulants restent actifs durant au moins un an. Et ils ne puent pas!

extrait-ortie-filtrage-et-m

Au terme de purin qui sous-entend un stade de putréfaction non seulement puant, mais destructeur de l’effet recherché, je préfère celui d’extraits, à froid, ou à chaud, car infusions et décoctions sont également efficaces, et souvent plus faciles à faire pour un jardinier non rural. Juin est la période idéale pour récolter ortie et consoude juste avant leur floraison, mais aussi prêle et fougère aigle et les sécher à l’ombre dans des clayettes bien ventilées.

La décoction:

On utilise la même proportion de prêle fraîche (100g), ou bien, 20g de prêle sèche pour 1l d’eau et on fait bouillir à petits frémissements durant 20 mn. La prêle est un excellent préventif des maladies.

L’infusion

On verse 1l d’eau bouillante dans une théière fermée sur 20g de plante sèche. On laisse infuser 10mn et on pulvérise, aux mêmes doses que l’extrait à froid.

Le pur jus de consoude

Vous en trouverez la recette dans l’ouvrage de Jean-François Lyphout aux éditions Ulmer. 7.90€, c’est moins cher qu’un bidon de purin d’ortie …qui a toutes les chances d’être périmé, car hélas,  ces produits naturels devraient être stockés avec soin, et vendus dans l’année de leur fabrication, ce qui est rarement le cas. Moralité: fabriquez-les ou achetez-les chez leur producteur!

 

 

 

Savoirs partages